Couvent de la Compassion

Couvent de la Compassion

jf-131.jpg

En 1604, les récollets demandent à l'abbé de Saint-Denis le droit de s'établir dans la ville, près du Marché aux Guesdes. Les travaux de construction de l'église et du cloître débutent en 1607. En 1610, l'église est dédiée sous le vocable de l'Assomption de Notre-Dame. En 1620, une table de marbre est posée dans l'église, contre la chaire à prêcher et la clôture du choeur. Elle porte, gravées en lettre d'or, les charges et obligations des religieux envers l'abbaye de Saint-Denis : assister aux processions et aux obsèques des religieux de l'abbaye, prier pour les religieux décédés. A la fin du 18e siècle, les bâtiments du couvent s'organise autour de deux cours en enfilade par rapport à la place aux Guesdes. Le "Recueil d'anecdotes et autres objets curieux relatifs à l'histoire de l'abbaye royale de Saint-Denis en France" d'Albert Gauthier rapporte en 1796 que "L'église des récolets dont l'établissement date de 1603 et 1610 à St. Denis, fut démolie, elle étoit fort jolie et fort propre. Une partie de la maison,, laquelle étoit l'une des plus belles de leur ordre, fut abbatue. Une partie du restant de la

diete maison fut vendue au citoyen Fournier marchand brasseur qui l'occupe, l'autre portion et les terres qui en dépendent furent vendues au citoten Noël, homme de loi et cy devant juge de paix au dit lieu, lequel l'occupa. Le clos dessus dit des récolets étoit grand et vaste, et renfermoit un très joli bois qui fut abbatu". De fait, le plan cadastral de 1809-1812 montre que l'angle sud-ouest du couvent a été démoli, ainsi que le corps de bâtiment séparant les deux cours. Une gravure du début du 20e siècle montre qu'une partie des bâtiments d'origine subsiste, quioque remaniée en raison de l'installation d'une école. Côté jardin, une nouvelle chapelle est ajoutée dans la second emoitié du 19e siècle. (Source: atlas patrimoine 93)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site